•   Deux artistes un ecrivain   Quand êtes-vous déjà mort? J’essaie de ne pas penser à la mort. Je préfère penser à la vie. Qu’est-ce qui vous fait lever le matin? Mes enfants. Que sont devenus vos rêves d’enfant? Des rêves d’adulte. Qu’est-ce qui vous distingue des autres? Comme tout le monde, je crois être différent des autres. Vous manque-t-il quelque chose? Tellement de choses… Pensez-vous que tout le monde puisse être artiste? Quoi qu’on crée, il y aura toujours quelqu’un quelquepart pour trouver que c’est de l’art.  D’où venez-vous? De l’étranger, du sud-ouest, de la ville voisine, de la porte voisine: tout dépend où je suis. Jugez-vous votre sort enviable? Par qui? Il y a des gens mieux lotis,

    Jul 13,
  • By Ernest Hemingway Translated from the English In the autumn the season was starting and there were games everywhere, but the luxury coaches left without us. It was cold in Milan, and getting dark very early, but with the street-lamps on and the lights in the shops it was nice to look in at the windows. There were still bargain rails out on the street, and some early powdery snow caught in the lapels of the coat-collars.  There were sports shops with last year's replica shirts on sale-rails blowing in the cold wind, spinning round on hangars so we could see the names over the numbers on the back.  Every afternoon we were all at the hospital. There were different

    Jul 12,